Ci dessous, courrier adressé ce jour à monsieur Guy Obino, Maire de Vitrolles, par la section Mouvement Démocrate de Vitrolles

Vitrolles, le 3 septembre 2008.

Monsieur Guy Obino, Maire de Vitrolles

Comme vous avez du l’apprendre, le gouvernement a fait passer par décret le 1er juillet 2008 une loi portant sur la création d’un fichier informatique centralisé et national, appelé EDVIGE (Exploitation Documentaire et Valorisation de l’Information Générale) destiné au recueil d’informations confidentielles, à caractère personnel, sur deux séries de personnes.

Une première catégorie concerne des profils de délinquants, notamment dans des organisations ou des bandes. Cette catégorie a donné lieu à discussion en raison de l’ampleur de ce fichier qui peut concerner des mineurs jusqu’à l’âge de treize ans.


La deuxième catégorie de personnes concernées par ce fichage est l’ensemble des Français qui exercent un mandat électoral, en ont exercé un, ou ont même simplement été candidates à un mandat. Sont également en cause les responsables syndicaux, économiques, sociaux ou religieux.

Comme vous le verrez en lisant ce texte, les adresses personnelles, les numéros de téléphone, les adresses électroniques, les signes physiques particuliers, l’immatriculation des véhicules, les informations fiscales et patrimoniales, et toutes les données relatives à l’entourage, aux relations personnelles seront désormais fichés à l’intention du Gouvernement, de ses représentants ou des différents services de police. Plus outrageant encore : on annonce aussi  que les données concernant l’orientation sexuelle ou la santé pourront être enregistrées «  de manière exceptionnelle » (sic).

Le Mouvement Démocrate, conscient de l’enjeu de ce fichier, a déposé par le biais de son Président, François Bayrou, un recours devant le Conseil d’Etat le 1er septembre 2008.

Nous avons aussi la conviction que seul un mouvement de refus républicain peut faire barrage à une décision déjà prise. Le recours déposé par François Bayrou aura d’autant plus de chance d’aboutir si un grand nombre d’élus ou d’anciens élus, sans distinction de fonctions ou d’étiquettes politiques, viendront se joindre à ce recours par le biais d’une « Intervention ».

Monsieur le maire de Vitrolles, en tant que Elu de la République, et si vous partagez l’inquiétude grandissante des Français et de vos concitoyens et si une pareille démarche républicaine vous paraît justifiée, nous vous demandons de marquer votre volonté :

  • Soit de soutenir directement la démarche de François Bayrou en « intervenant » auprès du Conseil d’Etat,

  • Soit de marquer votre désapprobation à l’encontre de ce décret en soutenant l’une ou l’autre des actions en cours.

En espérant avoir votre écoute, cordialement

Section « Mouvement Démocrate » de  Vitrolles